Anime Was a Seasonal Mistake, édition été 2006

On continue notre exploration aléatoire du passé en fonçant il y a pile dix ans, dans les eaux troubles de ce que je considère être une des périodes les plus cracra de la Japanime, le milieu des années 2000, combinant à la fois trop de sorties mal maîtrisées et clonage de concept mou du bide en série. Tout n’est cependant pas à jeter dans le tas, comme nous allons le voir ensemble. Comme d’habitude, je ne parle que de ce que j’ai vu et pas des terribles manquements à ma culture weeb (manques importants dans la période 2005-2010)

A la télé

Zero le Familier
Zero no Tsukaima

S’il ne devait rester que deux trucs de l’été 2006 à la télé japonaise, Zero serait un des deux, plus en terme d’impact que de qualité brute, si vous voulez mon avis. J’ai un peu d’affection pour cette série qui aura eu je ne sais combien de suites (3 ? 4 ?), mais faut quand même avouer que c’est très dispensable, et que ça se regarde parfaitement en faisant autre chose. C’est un peu mou, c’est répétitif, le fan service est awkward. Mais bon c’est POUR LA CULTURE, alors jetez-y un oeil.
C’est adapté d’une light novel avec un pitch on ne peut plus générique, surtout au milieu des années 2000 : CE TARO YAMADA LYCEEN NORMAL VA BASCULER DANS LE MONDE DES LOLI-HARRY POTTER. Des aventures s’ensuivent, avec des moments qui arrivent à te rappeler que le Japon est quand même supérieur, pas vrai ?

Bienvenue dans la NHK
NHK ni Youkoso!

Beaucoup plus intéressant, c’est l’autre truc à retenir de cette saison, lui aussi directement du monde de la LN à vos yeux ébahis. Magnifique série un peu cringe sous ses aspects de comédie, ça parle d’un Hikikomori-complotiste, reclus et persuadé d’être manipulé par la télévision publique, qui va rencontrer une fille qui va tenter de le sortir de là, ET QUI S’AVÈRE PIRE QUE LUI. Les éléments vaguement autobiographiques sont un peu malaise, l’auteur des romans étant lui-même un reclus, dont le succès de NHK ni Youkouso l’ont encore plus enfermé dans sa prison de solitude (très riche, il n’avait plus besoin de faire autre chose).
Fukken masterpiece, allez-y.

Honey and Clover 2

Hachimitsu to Clover II

Pas aimé la saison 1, mais il me semble indispensable de signaler ça, c’est un des Josei très importants d’il y a dix ans. Des tranches de vie à la fac, je me souviens surtout de la loli énervante, j’ai vraiment du mal.

Le Chevalier d’Eon

Le Chevalier D'Eon

Alors là on rigole plus. J’ai vu que quelques épisodes, pas dans l’ordre, et je me suis toujours juré d’y revenir un jour (promesse d’ivrogne, me signale un disque dur endormi depuis dix ans). A ne pas résumer par un simple « c’est Lady Oscar en 2006 lol ». Même mythe de base, traitement assez différent, ne serait-ce que parce que comme dans la vraie Révolution Française, il y a ici des histoires de sorcellerie mystique et de démons, ce genre de choses.

Kujibiki♥Unbalance

Kujibiki♥Unbalance

Ce qui est marrant avec Genshiken, c’est que le truc pour lequel ils se passionnent au début du manga a l’air objectivement assez nul. L’époque étant à la Genshinkenxploitation, PLUSIEURS VERITABLES ANIMES KujiUn ont été produits. Et sans surprise, c’est de la GROSSE MERDE.
Ou plutôt, c’est médiocre de chez médiocreville. C’est le ventre mou de l’animation de la crise des années 2000 : mal animé, flashy, pedomoe, sans queue ni tête, sans grâce. Mais bon, je l’ai regardé en entier. Si c’est gratuit c’est moi l’produit, vous connaissez la chanson.

Je dirai par presque-pas mauvaise foi que je n’ai regardé que 5 animés de cette saison parce que TOUT LE RESTE était constitué de pedomoe scolaire nul avec des filles qui ouvrent la bouche sur les affiche (trope bizarre des graphistes de l’époque ?)

Tonagura!Chocotto SisterDemashita! Powerpuff Girls ZMuteki Kanban MusumeBinbou Shimai MonogatariOtogi-jushi Akazukinpkoi ?

DANS L’INTERNET

ouer ben ça va être 2 minutes douches comprise parce que j’ai pas vu d’ONA de cette saison.

DANS LE MAGNETOSCOPE

Hellsing Ultimate

Hellsing Ultimate

Lancé et arrêté je ne sais combien de fois. En fait, je crois qu’un jour je me rendrai à l’évidence, je n’aime PAS Hellsing. Même la première série, celle qui était supposée être bien.

Boku no Pico

Boku no Pico

Le 2girls1cup de l’animation jap, que je classais beaucoup beaucoup plus tard dans ma tête. Je ne me lasserai jamais du contenu français de la page Wikipedia qui contient des perles comme

Surnommé « Mokkun » par Pico, c’est un jeune homme qui initie Pico au sexe. Tamotsu est un employé de bureau et un habitué du café « BeBe2 ». Il séduit Pico, le confondant avec une jeune fille, mais continue la relation, après s’être rendu compte du vrai sexe de Pico. Plus tard, il achète des habits de fille pour Pico, avec des collants et une culotte, et le convainc de les porter, malgré ses protestations. Il voit Pico comme un objet sexuel, mais montre une vraie inquiétude après que Pico a disparu. Bien qu’il soit peut-être de nouveau en relation avec Pico, il n’est pas présent, ni dans le second, ni dans le troisième OVA. Dans sa relation avec Pico, il est le seme.

Ne vous infligez pas ça même pour de rire.

DANS LE CINÉMA

Une douzaine de films d’animation à l’affiche, mais un à retenir, le seul que j’ai d’ailleurs vu (quatre fois), la traversée du temps

Toki wo Kakeru Shoujo

Ma Morue au Soda, et toutes ces choses. Plutôt que de vous présenter encore une fois ce chef d’oeuvre d’une fille qui voyage dans le temps et c’est super beau même si la fin est nulle, je vais vous rappeler que ce film est la suite d’un roman jeunesse sorti dans les années 60 au Japon et qu’on trouve assez facilement en France. Ca se lit en une petite heure, et c’est chouette, allez-y donc, foncez.

Le film tient très bien tout seul, cependant, allez-y si vous ne l’avez pas encore vu. En VO en VF, au cinéclub, seul, entre amis, ce film est vraiment un grand bol d’aiur frais dans la gueule en toute saison, miam miam.

DANS LE SPOALIN

J’ai vu aucun hentai de cette saison à ce jour.

Bilan de l’été 2006 de la Japanime

Loin d’être déshonorant dans un contexte qui pondait quand-même beaucoup de trucs nuls. L’été d’il y a dix ans nous a livré, outre un indispensable de votre filmographie avec la Traversée du Temps plusieurs séries sympatoches. Bienvenue dans la NHK, si vous ne devez en retenir qu’une seule.

N’oublie pas que tu peux retrouver ici mes autres résumés de saison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s