Les Nouveaux Barbares

Article initialement publié y’a plus de dix ans, d’accord ? Quasiment un de mes premier article cinémanul. Je me désolidarise totalement de tous les trucs nuls que j’aurais pu écrire dans ce texte que j’ai vraiment à peine relu.

nouveaux_barbaresLes nouveaux Barbares, un film de Enzo G. Castellari.

Inenarrable tâcheron du cinéma Z Italien, Enzo G. Castellari signa probablement son chef d’oeuvre en 1982, avec Les Nouveaux Barbares, un film qui, à mon avis, ne peut être vraiment apprécié que dans le cadre d’une IRL à trois heures du matin par un humain normal (les fans de nanars peuvent eux s’en délecter à toute heure du jour et de la nuit.

La Clémence voudrait qu’on louat d’abord les points les moins ridicules du film, mais ne sachant par ou commencer (tout arrive ex-aequo) j’nb9ai décidé de commencer par l’histoire (rires).
2019, la guerre nucléaire a pris fin (je note qu’Enzo G. Castellari a choisi la bonne date pour la fin du monde ! C’est Chacotique.) Des groupes de survivants habillés par Emaüs survivent dans le désert en cherchant la civilisation. Malheureusement ils sont persécutés par les Templars (mythologie de bazar) de fanatiques assassins en survêtement blanc fluo avec des épaulettes géantes dans des véhicules terrifiants (des voiturettes de golf tunées…).
Mais soudain, une soirte de Mad Max au rabais du nom de Scorpion vient combattre le cruel One, chef barbare nihiliste sodomite (eh oui) des Templars. En chemin, il retrouve Nadir (Fred Wiliamson décidément au creux de la vague – deux ans plus tard, il devait tourner dans White Fire…) un aventurier frimeur et top classe avec un arc explosif et des bracelets en or (plastique jaune)… Ils s’allient pour sauver une communauté isolée, dirigée par un prêtre du nom de Moïse qui les guide dans le désert (mythologie de bazar)… Tout le reste est à l’avenant.

Ce film est un film de Mossxploitation. J’entend par là que la vraie vedette des Nouveaux Barbares est le Mannequin en Mousse, utilisé à toutes les sauces dès qu’un personnage doit se faire décapiter, traîner exploser ou mutiler d’une manière ou d’une autre. Et c’est très visible. D’ailleurs on peut prédire l’arrivée de notre ami le mannequin en mousse : a chaque fois qu’un acteur prend une pose très étrange (genre il tombe d’un coup à genoux) on sait que le plan suivant sera celui d’un mannequin en mousse se faisant mutiler. Le reste des effets spéciaux est à l’avenant. Les pistolets laser font « piou, piouuuuu » en tirant des étincelles terrifiantes, les explosions et les accidents de voiture consistent en beaucoup de fumée et quelques tonneaux en fer renversés partout… Le tout servi par une sono ridicules (sons nintendo 8bit tant pour les musiques que les bruitages.
Le reste de la réalisation flirte aussi avec le comique, tant pour les terrifiants véhicules des méchants (voiturettes de golf équipées de bouts de carton, Scooters, tuyaux d’arrosages avec hélice en carton pour faire une scie circulaire !) que pour les costumes ou les lieux de tournages (tout a été fait dans les mêmes 500 m² de carrière de craie, comme un bon épisode de Bioman !).

mannequin2small

Les acteurs sont assez navrants dans l’absolu, mais restent dans une moyenne correcte pour un film Z italien. Fred Williamson s’en tire le mieux, on sent que c’est le seul acteur non issu du nanar du lot ! Le héros, joué par Giancarle Prette, est totalement sans saveur et sans aucune expression, comme tout bon héros italien des années Sergio Leone. Sauf que chez Leone, les héros n’avaient pas l’air constipés. One, le méchant, est campé par l’inénarrable George Eastman, dont l’essentiel de la filmographie se résume à des méchants très méchants dans des nanars très nanars (sous 13 identités différentes !). Pour l’anecdote il a joué dans un autre film ayant pour cadre l’année 2019 « 2019 après la chute de New York ». Les autres acteurs sont totalement insignifiants, a part un gamin très énervant avec une voix de Dessin Animé pitoyable. A noter la quasi absence de rôles féminins, puisque les deux principales femmes du film sont
1) Une fille sauvée par Scorpion qui s’empressera de coucher avec lui.
2) Une pute.
Mais après tout pas besoin de grands rôles féminins quand on a un méchant sodomite en diable !

Un Nanar de haut vol ou chaque détail est plus cheap que le précédent !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s