Ma review de Planètes de juillet 2007

En juillet 2007, je fichais rien en attendant de reprendre mes études, et je parlais du manga PlanetES, qui reste un de mes préférés ever neuf ans plus tard. Je vous laisse donc ça ici, expurgé des considérations diverses devenues incompréhensibles avec le temps.

Planètes

(ici j’ai coupé du blabla pissed of contre Sarko) Aujourd’hui je vais vous entretenir de PLANETES, une sale mangasse du génial Makoto Yukimura (auteur aussi en ce moment du fort beau Vinland Saga, qui parle de mes potes les Vikings !). (que je lis toujours neuf ans plus tard)

planetes_02
Catégorie : Manga
Genre : Vieux Satellites et Chats Crevés
Synopsis : 2074. Les humains ont colonisé la lune et mars, et lorgnent sur Jupiter. Mais la conquête spatiale ne se fait pas sans déchets,au sens propre, et l’espace s’est transformé en un véritable dépotoir. Planètes parle donc d’un petit équipage d’éboueurs de l’espace, dont le passionnant travail est de nettoyer les débris avant qu’ils ne heurtent quelque chose. Nos sympathiques héros évoluent donc dans ce fascinant métier d’éboueur, avec leurs petites vies et leurs ambitions, qui d’aller coloniser Jupter, qui de retrouver la boussole laisser par sa femme morte, etc.
Scénar : Du lourd au niveau scénario. Malgré un univers assez technologique et très hard-science, notre bon Yukimura, qui signait ici sa première oeuvre a créé des personnages et un univers extrêmement attachant. L’évolution des persos est crédible, de même que leurs réactions et leurs motivations. On n’est jamais dans le pathos, jamais dans le débile ou le nekketsu délirant. Ici, on parle d’émotions humaines, et on en parle bien. Après les 4 gros volumes de Planètes, on quitte les personnages à regret.
Dessin : Zippang fusionné avec Star Wars. Un dessin à la fois classique (90′ seinen touch~), précis et extrêmement efficace. Même si notre mangaka semble plus doué avec les stations spatiales que les corps humains (féminins, notamment…), ses personnages restent assez expressifs et variés pour qu’on ferme les yeux sur les quelques bizarreries anatomiques.
Pourquoi il faut lire Planètes : De la philosophie, du lol, de la SF pour les nuls bien agréable et beaucoup d’aventures agréables à lire. Et jamais de space-cheese. Seulement 4 tomes.
Pourquoi ne faut-il pas lire Planètes : Fans de sexe hardcore, d’explosions fulgurantes, de batailles spatiales, d’aliens visqueux et de tournois de ninjas, j’ai bien peur que le très réfléchi et posé Planètes ne vous prenne quelque peu le chourave. On est plus dans le roman graphique à la Taniguchi sauce spatiale que dans le Naruto des Etoiles. Seulement 4 tomes qui vous coûteront, Panini Comics oblige, plus cher qu’une dizaine de Yakiate Japan. (note de 2016 : a été depuis lors réédité plusieurs fois, et dans de belles éditions, z’avez pas d’excuses).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :