Anime Was a Seasonal Mistake, Automne 1989

Puisqu’on a récemment parlé du changement de millénaire avec la pathétique saison d’hiver 2000, abordons si vous le voulez bien une autre date symbolique, celle de la Fin de l’Histoire/Avènement du Nouvel Ordre Mondial®™©, vous savez bien, l’automne 1989. Pendant que le Mur de Berlin tombait et que l’URSS se disloquait, annonçant de nouvelles aventures, qu’est-ce que les weeaboos de tous les pays avaient à se mettre sous la dent ? A noter que la plupart des séries sont je vais parler sont arrivées chez nous via les énormes tuyaux La Cinq/Club Dorothée, et que, comme la plupart des saisons de cette époque, c’était vraiment, vraiment phat en maudit.
Comme d’habitude, je parlerai de ce que je connais uniquement.

TÉLÉVISION

Notons avant toute chose que les nouvelles séries de l’automne viennent s’ajouter à de véritables monstres (DBZ, Ranma, et dans une veine plus nippo-japonaise, Osomatsu-Kun ou Shurato). En plus de ces mastodontes, et de toutes les séries de Saint-Seiyaxloitation essayant de surfer sur l’arrêt encore tout frais des chevaliééé du zodi-a-queuuu, on a des démarrages assez costauds :

Mobile Police Patlabor

Mobile Police Patlabor

Que dire qui ne l’ai pas déjà été sur Patlabor à part que le manga a bidé chez nous et c’est dommage ? Probablement une des séries de mecha les plus complexes, profondes et intéressante jamais écrite, avec des films incroyables qui ont été produit par-dessus, à commencer par l’excellentissime Mobile Police Patlabor : the Movie (c’est original) sorti en avril.
Patlabor a techniquement un peu vieilli, avec son animation un peu rouillée, ses robots un peu patauds et ses intrigues qui allaient parfois nulle part, mais ça reste une série vraiment indispensable pour tout fan de SF un peu néorétro plus intéressé par les pilotes que par leurs machines. On est au-delà de Gundam, car dans Patlabor, le robot importe peu, c’est son pilote, sa vie, sa psychologie sa peur et ses aspirations qui nous tiennent en haleine.
Le pitch : Dans le FUTUR, en 199X, l’humanité s’est dotée de robots pour effectuer toutes sortes de tâches (les Labors), et a découvert tous les ennuis qui allaient avec (piratage, vols, METAL GEARS, etc.). Dans ce contexte plutôt positiviste mais un poil anxiogène, la jeune Noa débarque dans une unité de police mécanisée, et ensuite, vous connaissez le deal, C’EST LES AVENTURES.
Patlabor, débrouillez vous pour le voir ou le revoir, vous ne le regretterez pas, c’est vraiment du tout bon. Commencez par où vous voulez, mais mon hint est que les films sont un très bon point d’entrée à la saga.

City Hunter 3

City Hunter 3

Beaucoup plus de budget par épisode et beaucoup moins d’épisodes, c’est un peu la tonalité de cette troisième en avant-dernière saison de City Hunter. La Sunrise a mis le paquet, chaque épisode est un bijou, mais la trop brève durée de la saison ne fait pas avancer le schmilblick des masses. Je n’ai pas revu ces épisodes depuis longtemps, mais j’ai peur qu’ironiquement, la volonté de modernisation ait fait vieillir cette saison plus vite que les autres.
A noter que cette série est un peu dans l’ombre de la fameuse saison City Hunter 91, série crépusculaire et dernière grande adaptation de l’oeuvre de Hojo à l’écran avant Angel Heart, une quinzaine d’années plus tard.

Yawara

Yawara!

J’en parle alors que je ne l’ai pas vu, mais en tant que membre de l’Eglise Universelle de Naoki Urasawa, je ne pouvais pas ne pas vous signaler que Yawara, gigantesque succès de l’auteur au Japon, a commencé une de ses nombreuses adaptations sur les écrans fin 89. La série (comédie autour du Judo féminin) avait déjà eu droit à un film live, et sera déclinée après ses 130 épisodes en OAV au milieu des nineties. N’a jamais franchi les frontières japonaises, contrairement à Happy, l »autre manga de sport d’Urasawa.

jungle Book Shonen Mowgli (meilleur titre)

Jungle Book Shounen Mowgli

Voilà un truc dont j’ai des souvenirs extrêmement vague : j’avais 6 ans lors de sa diffusion française sur A2, et je n’ai que de vagues flash d’un truc très pastel et pas très intéressant, avec une sorte de raton laveur qui faisait des bêtises. Je préférais largement le Disney, et j’avais sans doute raison.

LE ROI LION, LEL

Jungle Tantei / Le Roi Léo

Jungle Taitei (1989)

Remake modernisé de l’oeuvre de Tezuka, dont la première adaptation dans les années 60 était tout simplement un des premiers animés jamais diffusé au Japon. Ce truc me fascinait, c’était épique, flamboyant, tragique, et je me dépêchais de rusher mes devoir pour suivre les aventures de ce petit lion blanc qui devient le PUTAIN D’EMPEREUR DE LA JUNGLE.
Autant la série de 65 a vraiment beaucoup trop vieilli pour se regarder encore, autant celle-ci avait une sacré gueule. Comme les *rares élus* qui connaissaient cette série, j’ai évidemment eu les boules à la sortie du Roi Lion, surtout à cause de la défense catastrophique de Disney qui prétendait n’avoir aucune connaissance de l’existence de « Kimba The White Lion », nom de la série de 65 qui avait pourtant été diffusée aux USA.
Je résumerai ça en laissant juste ça ici

Mine de rien, je crois que c’est ma plus ancienne expérience vécue d’appropriation culturelle.

Mahou Tsukai Sally 2 / Sally la Petite Sorcière

Mahou Tsukai Sally 2

Autre remake d’une série des années 60. C’est passé chez nous mais je regardais pas parce que « c’est pour les filles », et voilà que 27 ans plus tard je regarde Flying Witch. Heh. Bon à part ça, j’ai des souvenirs trop vagues pour en parler, mais on est en plein dans l’âge d’argent des Magical Girls, je suis sûr que c’était bien.

OAV

La blague habituelle : je connais peu d’OAV, mais j’ai quand même quelque chose à dire sur les OAV de

YS

Ys

J’avais une VHS (une vraie VHS, pas une Tata-Yamamoto VHS) ! Et je crois que je ne l’ai jamais regardée. Je ne sais même pas si c’était un truc en VF, et j’ai plus aucun souvenir de pourquoi j’avais ça, mais c’est sûr et CERTAIN, j’avais la cassette des OAV d’YS.

LES SAMURAI DE L’ETERNUL : LA CASSETTE VIDEO

Yoroiden Samurai Troopers Kikoutei Densetsu

On parlait de Seiyaxploitation : là on est en plein dedans. Personne ne souvient des Samouraïs de l’éternel (série qui avait la particularité d’avoir une saison 1 qui ne se terminait pas très bien d’ailleurs), mais ça surfait sur la vague des mecs en armure qui se tapent dessus au premier degré. Je CROIS avoir vu les OAV, mais je n’en suis pas CERTAIN, alors je laisse juste mes impressions probables : comme le reste de la série, c’était probablement nul.

CINOCHE

Qu’est-ce Hyper-Psychic Geo Garaga que c’est que Sore Ike! Anpanman: Kirakira Boshi no NamidaIsewan Taifuu Monogatari ces trucs ?

Hentai

Je n’ai pas vu de Hentai de cette saison, et ils ont tous l’air un peu nazes, mais cette couv m’a fait marrer :

Bouken shitemo Ii Koro

Bouken shitemo Ii Koro

Le mec a l’air tellement, tellement blasé. Les types en bas ont tellement des gueules de creeps comiques des années 80.

Bilan

La saison est assez cool, on entrait dans les années 90 sur de bonnes bases, et c’est d’autant plus appréciable que ça succède à un été assez pauvre (pas de nouveautés télé, mais quand même Kiki’s Delivery Service à l’écran). 1990, qui sera pas une année grandiose en terme de télé sera quand même le moment d’un foisonnement artistique intense, avec ses Lodoss et autre Samurai Pizza cat’s, ainsi que la montée en puissance de petits gars dont le nom vous disent peut-être quelque chose puisque ça commence par Gai- et ça finit par –Nax qui nous sort une bombe nommé Nadia et le Secret de l’Eau Bleue.

Mais c’est une autre histoire, en attendant que je vous en dise plus, je vous renvoie à l’ensemble de mes résumés saisonniers.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s