Anime Was A Seasonal Mistake, Hiver 2012

Je profite d’un bref retour de vacances pour continuer mes portraits de saisons d’animés, en me compliquant la tâche : de l’hiver 2012, avec ses Another et ses Machinmonogatari, je n’ai presque rien miré, ce seront donc là des avis très incomplets.

A la télévision

Danshi Koukousei no Nichijou

Danshi Koukousei no Nichijou

Ouais, c’est rigolo. C’est des garçons qui font des pitreries. A part ça, c’est presque TROP tranche de vie pour moi, et l’humour tourne toujours autour des quelques mêmes vannes recyclées à l’infini. Il y a quand même quelques moments de grâce qui valent le détour. Au moins, c’est pas très long !

Zero no Tsukaima F

Zero no Tsukaima F

Il était temps que ça s’arrête : The Animation. Oh, j’ai quand-même un peu de sympathie pour Zero no Tsukaima, qui a le mérite de ne jamais se lasser de ses deux gimmicks (l’héroïne tape sur le héros, quelqu’un montre sa culotte). C’est une des séries les plus distrayantes de son genre, c’est à la fantasy ce que Moby est à l’électro, quelque-chose comme ça. Quatrième et dernière saison, donc, demi-bon débarras.

Ano natsu de Matteru

Ano Natsu de Matteru

Ah, celui-là je peux en parler un peu : je l’ai binge-watché par hasard avec des amis il y a quelques temps. C’est un peu une version chillax et kawaiiiuguu de E.T au Japon, avec une histoire de vacances d’été impliquant une extraterrestre perdue, le tournage d’un film étudiant, des retournements de situation improbables, quelques courses-poursuites et assez de bons sentiments pour filer le diabète à une brique. L’animé tient surtout sur des personnages assez farfelus et bien écrits, si on aime vraiment beaucoup ce style feel-good-coquin-niais typique du style.

Natsume Youjincho Shi

Natsume Yuujinchou Shi

Je peux moins en parler, vu que je n’ai vu que quelques épisodes, mais c’est toujours la même délectable soupe de Yokais. Natsume et son chat mignon qui parle et d’autres amis à la recherche des yokais du livre des Yokais, qui résolvent les problèmes de Yokai. Franchement, c’est super bien, mais ce n’est pas à recommander si vous aimez les explosions et les grosses gerbes de flammes.

Amagami SS+

Amagami SS+ Plus

Erm, c’est très gênant. J’avais sincèrement passé un bon moment devant la débilité totale d’Amagami SS (pour rappel : une adaptation d’un VN de drague qui avait la particularité d’adapter TOUTES les routes possibles, et donc de se rebooter tous les quelques épisodes). Il n’était cependant pas absolument nécessaire d’enchaîner avec une saison 2 se déroulant après les multiples fins du jeu. Franchement d’un intérêt limité.

Gokujo

Gokujo.: Gokurakuin Joshikou Ryou Monogatari

Un de mes coups de coeur de la saison, découvert par le plus grand des hasard. Je m’attendais à rien : je ne savais même pas de quoi ça parlait. En peu de mots, on nous présente une héroïne qui veut être une « fille au top » (à la mode, précieuse, tout ça tout ça voyez Rise dans Persona 4 quoi) mais qui se débrouille toujours pour finir cul-nul dans une flaque de boue à jurer comme un charretier, en gros. On parle toujours du Japon comme d’un machin entre tradition et modernité, mais on ne parlera jamais assez de l’autre dualité essentielle du pays : plouquitude contre raffinement. Gokujo parle de ça, et c’est super drôle, ça va vite, c’est punchy, les héroïnes sont attachantes, y’a des délires visuels assez chouettes au regard du peu d’ambition du produit, c’est mon petit label coup de coeur Dentifrice de la saison.

Thermae Romae

Thermae Romae

Vous vous devez de connaître ce manga incroyable sur un Romain de l’Antiquité qui apprend à faire des bains en allant dans le Japon contemporain. Loin d’être nulle, son adaptation en 3 épisodes (et une foule de specials après) est quand même un peu dispensable. Cependant, ça fait le job.

ONA, OAV, HENTAI, SPECIALS…

Une vraie catastrophe, je n’ai RIEN vu cette saison, je vous dis.

CINEMA

Berserk L’âge d’or 1 – L’oeuf du Roi

Berserk: Ougon Jidai-hen I - Haou no Tamago

« C’est moins bien que la série télé de 1997 » is the old « c’est moins pire que la série télé de 2016 ». Le projet de trilogie de films autour de Berserk visait à réadapter toute l’arc Golden Age de manière un peu plus compréhensible que la série TV qui n’avait, malgré ses immenses qualités, ni véritable début, ni véritable fin.
Le choix a été fait, pour des raisons plus économiques qu’esthétiques je pense, de passer par le filtre des CG semi-dégueulasses tendance cell-shading 101 pour le rendu des films. Le résultats est inégal, c’est très perturbant quand les personnages bougent (surtout les foules, les personnages secondaires, les armées en plan large, etc.) mais c’est pas non plus hideux. Il y a quelques moments très agréables, et c’est soutenu par une bande-son dantesque et un doublage au poil.
Le tour de force est d’avoir réussi à condenser énormément de choses en très, très peu de temps. Il y a quelques sous-intrigues qui passent à la trappe et la bande du faucon n’a pas l’attention qu’elle mérite, mais c’est pour le mieux : tout est centré autour du triangle de la mort Casca-Guts-Griffith, avec un sens de la mise en place de la tragédie à venir qui frise le sublime.
Techniquement un peu à la rue, mais sinon ça défonce, et ça a le mérite de fonctionner presque tout seul, sans connaissance préalable du lore de Berserk requise pour apprécier le voyage.

BILAN

La honte est totale, je n’ai rien vu de ce qui était trendy cette saison, mais la honte doit changer de camp : je n’ai vu en vérité que la crème de la crème pendant que VOUS vous abrutissiez devant le reste.
Aimerai-je croire, parce qu’en vrai, j’accepterai volontiers de me faire effacer de mon cerveau n’importe quoi de cette saison contre un peu de cash (avis aux scientifiques), à l’exception peut-être de Gokujo et Berserk (Natsume Yuujincho est très cool mais je n’en ai vu qu’un tout petit bout). Tout le reste oscille entre le dispensable et le sympathique.

Retrouvez sur cette page tous mes bilans d’animus.

2 réflexions au sujet de « Anime Was A Seasonal Mistake, Hiver 2012 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s