Je suis un putain de Quarterback Suce ma B***(article retrogaming de 2009

Archive de 2009 ou j’explore un jeu nes au pif. Du foot américain parce que pourquoi pas.

La Nes. Epoque glorieuse ou ma génération a eu ses premières consoles, ses premiers Marios, Zeldas et autre Alexes Kidz, pour les sociaux-traîtres qui étaient du mauvais côté de la guerre des consoles. (oh oui la Guerre des consoles, so 1994)
La Nes, c’était le bien. C’était ludique, avec des grosses cartouches grises qui faisaient « chomp » quand on les enfonçaient dans cet espèce d’immonde mange-disque carré. En 1986, pas de design compliqué, de lignes racées ou de manettes ergonomiques : un carré gris, des cartouches poussiéreuses et une manette a deux boutons et une croix directionnelle. Et si t’es pas content, achète un PC et enjoy tes 50 lignes de code pour lancer Might and Magic II.
Bien sûr, ça a vieilli. Bien sûr. Mais cette époque, même pour le joueur gavé de 3D et de Stats Grow Charts que je, que vous êtes devenus, garde une vertu primordiale. Avec 8kb de mémoire (sais plus exactement, mais ça doit pas être loin de ça), un chipset son capable de produire 4 notes et une bécane à peine plus évoluée qu’un grille pain, difficile de cacher la médiocrité du produit sous une tonne d’artifices et de pyrotechnie. Les jeux étaient simples par la force des choses. D’ailleurs, du coup, ils étaient souvent assez courts. Et on passait quand même cinquante heure dessus. Merde, c’était ça ou jouer au yo-yo pour être à la mode dans la cour du cp. Je pense énormément de carrières vidéoludiques prennent leur source dans une incompétence psychomotrice aux pogs/football/yoyo/bille génératrice d’exclusion sociale.

1

TEN YARDS FIGHT

Ça, pour être simple, mon point du jour l’est. Pas de scnario, de menus, de configuration ou de subtilité en vue.
Résumé : vous êtes un footballeur américain entouré de quelques sidekicks. L’équipe d’en face vous envoie la balle. Vous avez trente secondes pour faire un touchdown. Eux essayent de vous plaquer. Quand vous avez réussi, vous faites pareil contre une équipe plus forte. J’avoue, je sais pas du tout si ça correspond à des vraies règles du foot US.

2

Zali L. Falcam serait-il vaincu ?

Le jeu a deux subtilités majeures.
Primo, a chaque plaquage, vous reprenez de la ou vous êtes tombé. Vous avez quelque secondes pour faire une passe à un joueur. BOUTON A : passe sur les côtés. BOUTON B : passe en avant (si elle rate, vous reculez de vingt yards.
Secundo : chaque fois que vous arrivez à faire dix yards, vous gagnez quelques secondes au prochain plaquage. Ça incite à se faire plaquer au bon moment (en général, quand elle veut se marier, des enfants et adopter un chiot [je laisse cette blague nulle parce que bon elle me fait encore vaguement rire). Si, si.

3

pwnd, salauds de rouges.

Heu… C’est tout. Il y a vaguement du scoring, et quelques petits détails au niveau des passes, mais sinon, c’est tout. C’était certainement vendu aux alentours de 500F (je doute que ça soit sorti en France, mais bon, a cette époque, on pouvait mettre plus de 60€ pour ça. Et repartir ravi.)
Pourquoi ? Faisons abstraction de nos Gears Of War un instant, et considérons la vérité mise à nu. TEN YARDS FIGHT est un excellent time-killer. Pas compliqué à comprendre, relativement difficile (il faut bien maîtriser la course en diagonale, vous n’imaginez pas), facile à jouer sans manette (deux putains de boutons) et absolument sans artifices. C’est comme une femme. 10-Yards Fight s’apprécie dans toute sa nudité.
Pour ceux qui aiment ça, il y a aussi un côté scoring pas mal pensé, qui pousse à prendre pas mal de risques idiots comme faire une passe en avant (yeah, 500 points) dans une mêlée.

4

j’ai perdu le jeu

Et puis, merde, c’est le seul jeu de Football américain qui n’implique pas de comprendre les règles complètement opaques et grotesque de ce sport de redneck consanguins.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s