Animés d’Automne : OKTOBERFEST

Ponchour [article enrichi en mauvais accent allemand], c’est déjà l’heure de faire le bilan de toutes les Diapositives Birmanes regardées en octobre. Car le mois d’octobre s’achève, et oui, c’est donc logique, c’est implacable. Les autres bilans grouillent ici comme de la vermine. Comme vous commencez à connaître un peu le bail, je vous le rééxplique quand-même : je cause d’abord des animés un peu vieux, puis un peu récent, puis on attaque ce qui est lié à la saison actuels.

Les Vieux Pots (+ d’un an)

HIMOUTO! UMARU-CHAN (AKA RETARDED SWITCH GIRL)

Himouto! Umaru-chan

J’ai continué leeeeeennnnnntement. Il ne me reste que quelques épisodes de la saison 1 à regarder, et bon sang, que je suis partagé entre mes impressions objectives (c’est bien fait mais putain c’est nul) et mes impressions subjectives (quelque chose me pousse à rester, et c’est surtout l’opening rigolo). Le mois dernier, je comparais ça à de la Junk Food bien grasse et komem goûtue : je maintiens. Je maintiens aussi que passé 30 ans, la résistance à la junk Food s’émousse.

Ui je mets des images m1tenand

SHIGETSU WA KIMI « YOUR LIE IN APRIL » NO USO (AKA ULTRA DESPAIR NODAME CANTABILE)

Shigatsu wa Kimi no Uso

Puisqu’on parle des trucs que j’ai du mal à finir voilà l’extrême inverse : je me force à regarder cet animé lentement depuis deux mois, parce que je veux ma dose de beauté hebdomadaire, mais pas trop à la fois sinon ça sera fini trop vite. Cet animé sera mort. Comme vous savez qui Bref, c’est délicieux, continuez comme ça.

MAGI : THE LABYRINTH OF MAGIC (AKA NIHON NO BABOUCHE)

Magi: The Labyrinth of Magic

Eh bien… Lui, je l’ai lâché comme un caca au bout de trois épisodes, finalement. J’ai trouvé ça moche et pénible, et voilà. Au revoir Nihon no Babouche.

Katarg toi-même

SHANGRI-LA (AKA L’ÉCOLOGIE ÇA COMMENCE À BIEN FAIRE)

Shangri-La

Alors, oui, ce bilan ressemble trop à celui du mois dernier, tant pis, mais c’est parce que je regarde lentement plein de choses. Shangri-la, j’ai un peu de mal parce que ça vient de la fin du Dark Age (2003-2009, selon mes humeurs) ou l’animation jap faisait n’importe quoi. Mauvais délire pour la SF de ces saisons oubliées, d’ailleurs. Bon, j’ai quand-même poussé sur quelques épisodes de cette fable politique post-effondrement climatique, même si c’est pas FOUFOU quand on a l’habitude des dystopies à base d’adolescents et de villes de riches superposée à des taudis de pauvres. Je vais continuer encore un peu, mais finir les 24 épisodes ? Chais pas.

WITCH CRAFT WORKS (AKA OPPAI WITCH ACADEMIA)

Witch Craft Works

Commencé le mois dernier aussi, je suis sur le point de le lâcher, entres autres parce que ces histoires de sorcières qui se foutent sur la gueule, c’est à peu près joli, mais pas spécialement passionnant non plus. L’ending est très bête mais il me fait rire, et rire c’est important.

anime witch works craft
Au moins pendant ce temps elles sont pas au bistro

Assassination Classroom (Aka GTOCTOPUSSY)

Ansatsu Kyoushitsu (TV)

Alore ui bonjuor, je suis Zali et ça fait mille ans que j’essaye de me mettre à Assassination Classroom pour la bonne et simple raison que je n’ai PAS DU TOUT AIME LE DÉBUT DU MANGASSE, que j’ai essayé de lire plusieurs fois. Mais vous savez comment c’est, la pression des pairs, l’abonnement netflix, tous ces trucs, j’ai fini par plonger dedans, et au final, j’adore, j’ai maté 13 épisodes en une semaine, et je m’en veux de ne pas avoir maté ça plus tôt. Pour les trois du fond qui dorme : une classe poubelle a un an pour buter un poulpe alien qui a fait sauter la Lune et menace de faire pareil avec la Terre. C’est techniquement très inégal, la structure des épisodes est parfois crispante (j’ai rarement autant senti les chapitres dans une adaptation), mais c’est vraiment chouette. Le fait que la classe soit un personnage à part entière, au-delà de l’individualité des élèves, c’est bien rendu,  et c’est très touchant. Et Koro-sensei est ❤
Voilà, je confesse : j’ai été snob, c’est très bien Assassination Classroom.

Funimation assassination classroom koro-sensei

Yuri Kuma Arashi (Aka Utenours Aka l’attaque des Titours)

Yuri Kuma Arashi

Hmpf. Commencé à regardé parce que c’est « Monsieur Utena » à la barre, et que j’aime beaucoup Utena, Utena m’a aidé à devenir une personne adulte et mature (non). Au bout de trois épisodes, c’est pas peu dire que je suis pas HYPER emballé par la chose. La structure est un peu la même que dans les autres travaux du style : kawai-glauque, répétitif et UberYuri (aucun n’est un défaut en soi). Mais là je sais pas, y’a un truc qui prend pas, j’ai du mal avec les gimmicks de cet animé, et je ne ressent AUCUN attachement envers les protagonistes. Bon, et vite fait, même si c’est pas très important dans une oeuvre aussi symboliste à la mise en scène aussi pétée : c’est l’histoire de l’Humanité (qui n’est composée que de femmes) qui s’est réfugiée derrière un mur pour fuir les Ours, devenus intelligents, qui veulent les manger et lécher leur miel, UI C’EST PAS TRES SUBTIL. Grande méchante oure manger nectar de jeune fille, slurp slurp senpai. J’ai l’impression de trop bacher cet animé, mais en fait il est pas mal hein, c’est juste que je suis pas dans le trip.

source yuri count kuma lni

NISEKOI dans le potage (Aka Amour Mensonge et Yakuza, le titre français est trop beau pour que j’en invente un autre, surtout après ce lamentable calembour)

Nisekoi

Zali comble les trous monstrueux dans sa vidéothèque, épisode 16515649, avantage de Going Legal, c’est que ça me force à regarder des trucs dans les catalogues du simulcast pour pas payer pour rien, et du coup ça me force à regarder des classiques que j’aurais jamais maté parce que je suis snob.
Nisekoi, donc, vous connaissez sans doute, c’est LA comédie romantique du Jump, achevée il y a peu, et ça raconte l’histoire d’un type obligé de faire semblant de sortir avec une fille de gros Yakuza pour éviter une guerre des gangs, ET DES QUIPROQUOS ARRIVENT, HUM. Il y a aussi plein de plots à base de clés, de serrures et d’amours d’enfance.
Meh. Je suis pas TROP le public cible, il manque un grain de folie brute là-dedans, c’est peut-être un peu gnangnan, je sais pas trop quoi en penser. C’est pas déplaisant, en tout cas, juste pas un coup de coeur.

Afficher l'image d'origine

Les animés plus proches de nous mon otaku (moins d’un an)

AKAGAMI NO SHIRAYUKI-HIME (AKA LE PETIT CHAPERON ROUX)

Akagami no Shirayuki-hime

téléchargement (2)Blague qui court depuis le mois d’août : je dois la regarder accompagné et puis en fait non.

DAGASHI KASHI (AKA L’AMOUR C’EST DU BONBON)

Dagashi Kashi

Eh bien croyez-le ou pas, mais CELUI-LA NON PLUS je ne l’ai pas fini, malgré tout l’amour (insensé) que je lui porte. C’est juste qu’en fait, comme tous les épisodes sont strictement identiques, je n’en regarde qu’un par quinzaine à peu près, sinon je verrai trop les défauts. Ceci-dit, j’ai quasiment fini. Je dis tout le bien que j’en pense dans mon billet d’août. Pour rappel, on est sur cet animé qui parle de bonbon, sur fond de jeune confiseur qui doit choisir entre son amie d’enfance et une tarée de passage folle de bonbons. (#TEAM HOTARU)

Afficher l'image d'origine
Meilleur ending

MOBILE SUIT GUNDAM : IRON BLOODED ORPHANS (AKA TREMPER SON BISCUIT -DANS LE SANG)

Mobile Suit Gundam: Iron-Blooded Orphans

JE L’AI FINI. Probablement mon animé préféré de cette année, c’était une tuerie, ça fait des mois que je vous en parle. La saison 2, c’est comme un cadeau de noël avant même qu’Halloween soit là. ROBOTS-AMOUR-POLITIQUE-TRAGEDIE(hého).

Afficher l'image d'origine
Période, comme on dit.

SAKAMOTO POUR VOUS SERVIR (AKA BEST HUZUBANDEAU)

Sakamoto desu ga?

Eh bien celui-là j’ai fini par le regarder tout seul, et j’en ai profité pour lire la fin du manga. Très drôle, même si l’humour est effroyablement répétitif : Sakamoto arrive, il est entouré de minables et/ou de méchants, et il est tellement parfait qu’il rend le monde meilleur. C’est le genre de blagues qui marchent sur moi.

finale

OVERLORD (AKA INCROYABLE QUE CE N’EST PAS S.A.O, LES ANIMES SUR LA RÉALITÉ VIRTUELLE LE DÉTESTENT)

Overlord

Humgnf. Le mois dernier je vous faisait part de mes doutes à propos de Mon Petit Skeletor Ne Peut Pas Etre si Mignon, surtout parce qu’on dirait une partie de jeu de rôle pensée par des adolescents débiles. J’ai pourtant continué à regarder (lentement) parce qu’à ma grande honte, je suis tombé amoureux du personnage d’Albedo, qui, comme beaucoup de mes kinks, m’insupporterait totalement en vrai. Bon bref, Overlord, c’est gras, c’est pas très drôle, c’est pas très joli, c’est pas très original, AWWWWWW une succube.

Parfois je me hais un peu.

Afficher l'image d'origine
awwww

SEKKO BOYS (AKA UTA NO PLÂTRE SAMA)

Sekkou Boys

Fini, c’était rigolo jusqu’au bout (c’est court, en plus, 12x5min douche comprise). Y’a des épisodes qui poussent très loin le concept du boy’s band en plâtre. La chanson est marrante, l’épisode final est plutôt bien foutu. Si vous êtes comme moi un bon client de l’humour surréaliste et des puns approximatives, allez-y.

Afficher l'image d'origine

BERSERQUE (AKA UGLY BERSERK)

Berserk (2016)

OUI OUI autre blague de juillet : les articles arrivent. Ma rentrée est un peu rude.

Amaama to Inazuma (Aka Papa Fait du Chocolat)

Amaama to Inazuma

La série la plus Awwwwww de cette année 2016. Monsieur Tarô Yamada est un prof qui a perdu sa femme et c’est bien triste, il s’occupe seul de sa petite fille de 4 ans, qui est la meilleure petite fille de tous les animés de tous les temps au point que c’est juste une vieille pub pour que les japonais fassent des enfants, bon. Il s’occupe donc de sa fille, mais galère un peu à lui faire à manger parce que c’est le Japon et qu’au Japon, avoir un zizi dispense de connaître le fonctionnement d’une casserole.  parce qu’il est pas très fin cuistot. Suite à un concours de circonstances pas spécialement intéressant, il va se mettre à faire des nourritures en compagnie d’une de ses étudiantes, pour le plus grand plaisir de la petite fille.
LA. NOURRITURE. EST. MAGNIFIQUE. C’est en quatre phrases mon résumé de cet animé. Plus belle bouffe jamais mise en scène dans de l’animation jap, ça éclate l’animé Bouffe Bagarre No Soma. Chaque épisode articulé autour d’une problématique culinaire (faire manger des légumes à un enfant, par exemple) aborde un nouveau pan de la cuisine jap, et c’est SUPER. Une série aussi débordante d’amour et de bons petits plats devrait être substituée aux antidépresseurs de la plupart des gens et on s’en porterait pas plus mal, et voilà, boum, regardez cette série.

(je me sens toujours obligé de préciser, mais la petite fille n’est pas sexualisée, MERCI BIEN.)

kiki sont les ARSLAN SENKI (Aka Proto-Suikoden)

Arslan Senki (TV)

Vous êtes des pros, vous connaissez les vieux bails que je vous remémore donc assez vite : un conte populaire de Perse devient dans les années 80 un roman Fantasy japonais populaire, qui connaît une adaptation nulle en manga puis en Véhachesse dans les années 90, avant de devenir un excellentissime manga écrit par l’auteur original et dessiné par Hiromu Arakawa la meilleure mangaka de tous les temps. Et c’est ce manga précis qui se retrouve adapté par les périlleux studios Sanzigen et Liden Films (aka « 3Dégueulasse The Animation » dans bien des cas).
On est sur de la bonne grosse fantasy orientaliste aux thèmes qui ont lourdement inspiré Suikoden : un jeune noble Perse privé de son royaume par une invasion de fanatiques étrangers va devoir le reconquérir avec ses très rares alliés, et par la même 𝕯𝖊𝖛𝖊𝖓𝖎𝖗 𝖀𝖓 𝕳𝖔𝖒𝖒𝖊.
C’EST TRES BIEN. Alors, oui, il y a bien ce problèmes des batailles moches en CG moches quand elles sont filmées de trop loin, mais l’anime contourne habilement le problème en évitant d’en montrer trop, pour se concentrer sur une guerre menée à hauteur d’homme. Le scénar suit le manga case par case, on a donc le plaisir de retrouver le trait expressif et délicat d’Arakawa, le tout sur fond d’intrigue époustouflante de maîtrise.
Le côté un micropoil fauché ne doit pas vous arrêter, c’est VRAIMENT BIEN.

Afficher l'image d'origine
Crush
Afficher l'image d'origine
Re Crush. J’aime les archers, que voulez-vous. J’ai moi-même un coeur de sniper, les vrais savent.

Bubuki Buranki (aka Bubuque Bouruque)

Bubuki Buranki

Encore un truc récent et populaire (assez pour ne saison 2), a priori on est dans une cible très collège, et je suis trop vieux pour ces conneries. Dans les plus, on mettra que cette sombre et confuse histoire de robotos est -pour une fois- pas trop dégueue pour un truc en full CGI. Dans les moins, on retiendra que c’est pas très bien mais si ça se trouve vous aurez envie d’acheter les jouets, je sais pas.

Afficher l'image d'origine
Pew pew lé lazère

 

Cheer Danshi (aka Les Majorets)

Cheer Danshi!!

Alors, Les Majorets*, pour citer quelqu’un de proche et d’anonyme téléchargement (2), c’est « beaucoup trop d’amour ». C’est l’histoire d’un type qui, a peine entré à la fac, se blesse à l’épaule, ce qui l’empêche de vivre sa passion pour le judo qu’il partage avec sa soeur. orosmon, son meilleur ami l’embarque dans une nouvelle aventure : ils vont fonder un club de Pom Pom Boys. A partir de là, c’est 100% de Sasuga Otome, avec recrutement de BG pour danser, séances d’entraînement, et bonne humeur. C’est basé sur une vraie équipe de Majorets (je veux déposer ce terme) qui existe pour de vrai et tout, et c’est VRAIMENT-BEAU. Pas étonnant, on est chez Brain’s Base, une partie du staff est celui de Durarara, et la réalisatrice est rôdée à bosser bien avec pas énorme de moyens (comprenez « Dance With Devils », mais surtout « My Teen Romantic Comedy SNAFU »). C’est super, à regarder pour être rempli de beauté par les yeux lors des longues soirées d’hiver à venir. Et en plus ça vient de s’achever il y a genre trois semaines. Les Majorets. MA-JO-RETS. (j’espère que maintenant tout le monde a bien ce nom en tête).

*Les mecs qui adaptaient les animés dans les années 80, ils m’embauchent quand ils veulent pour faire un comeback

Afficher l'image d'origine
Regardez donc ces gens en action, ce sont des majorets.

Les animés Automnaux

Bernard-Jou Iwaku (Aka SILENCE C’EST UNE BIBLIOTHEQUE (╯°□°)╯)

 Bernard-jou Iwaku.

SURTOUT regardé parce que ça se passe dans une bibliothèque et que c’est pas long par épisode. Le pitch est rigolo : une gamine essaye de faire croire à tout le monde qu’elle a lu ses classiques en essayant d’inventer les histoires. urhhh. TELLEMENT de mauvais jeux de mots intraduisibles. C’est Cringey. J’aime pas. Mais c’est pas long. Et ça se passe dans une bibliothèque.

Gakuen Handsome (Aka G Fé 1 DESS1)

Gakuen Handsome

Bon, c’est aussi bête que ça en a l’air : c’est l’adaptation d’une websérie d’animation d’un VN (merci Pégase) qui se moque des codes des animés Boy’s love avec un plot débile : dans le lycée des beaux gosses, en fait, tout le monde est mal dessiné. Lol yaoi yaoi prout glisse sur une peau de banane. Voilà, je viens de vous résumer tout ce qui a été diffusé jusque là. Mais c’est très court, avec une blague par seconde, et y’en a bien une ou deux qui vous fera rire dedans.

Afficher l'image d'origine

Keijo !!!!!!!! (AKA RIEN DU TOUT, C’EST KEIJO, RESPECT)

Keijo!!!!!!!!

HUITS. POINTS. D’EXCLAMATION.

Afficher l'image d'origine

MEILLEUR

Afficher l'image d'origine

ANIME

2016

Afficher l'image d'origine

COMPRIS ?

Afficher l'image d'origine

!!!!!!!!

Kiitarou Shounen no Youkai Enikki (Aka NOT_NATSUME)

Kiitarou Shounen no Youkai Enikki

(dur de passer après Keijo), oui bon, c’est le truc de Yokai qui n’est pas Natsume de la saison. J’ai regardé le premier épisode et j’ai pas tout pigé, je crois que c’est pour les mômes, on va dire ça.

The Ancient Magus Bride Oav 1 (Aka la dernière apprentie SKELETOR)

Mahoutsukai no Yome: Hoshi Matsu Hito

J’aime le manga d’amour, ça raconte la rude vie d’une adolescente vendue à un mage à tête de squelette qui va devenir à la fois sa fiancée et son apprentie, mais comme elle a un fort caractère, leur relation est hyper intéressante. Une série d’OAV a été annoncée et j’étais tout get’s, mais bon finalement c’est à iech, ça invente une inutile prequel au manga, et ça se perd dans des incohérences un peu nulles. Mais c’est joli, hein, vous pouvez y aller pour sa belle gueule.

Afficher l'image d'origine

Mobile Suit Gundam Iron Blooded Orphans II (Aka Mars Attacks)

Mobile Suit Gundam: Iron-Blooded Orphans 2nd Season

VU que la saison 1 était très bien, que je vous tanne avec ça depuis des semaines, que la saison 2 reprend juste là ou ça s’était arrêté avec le même staff et que les premiers épisodes sont très très chouettes, BAH ATTENDEZ VOUS A CE QUE JE VOUS GAVE quelques mois avec ça.
Du coup, ça se passe quelques mois après la fin de la saison 1 : la Tekkadan continue à prospérer, malgré le deuil de ceux qui sont tombés (un beau plan sur un cimetière militaire dans les premières minutes nous rappelle bien que la guerre c’est pas pour rigolay), et les manœuvres politiques de Kudelia amènent lentement mais surement Mars à l’indépendance politique. Pendant ce temps, la société Gjallarhorn peine à se relever de sa défaite cuisante, mais moult manigances politiques vont venir brouiller les cartes… AVEC DES ROBOTS GEANTS.
C’est aussi bien que la première saison, même si les openings sont moins bien. Par contre, dans l’ensemble, l’OST est encore plus incroyable, toujours ces notes Latines incroyables et ces cordes en folies, cette fois secondées par de riches sonorités Balkaniques, rahlala c’est bô.

Say that to his face when he ain't sleeping if ya got the guts.

Shuumatsu no Izetta (Aka ZÖRZIERE FROLEIN)

Shuumatsu no Izetta

Dans une Europe alternative ou la France s’appelle THERMIDOR -c’est la classe-, pendant la seconde guerre mondiale, un pays Alpin fictif qui est plus ou moins une sorte de demi-Autriche/triple-Liechtenstein se voit envahir par des gros  NAZIS de Germania. Malgré la bravoure des soldats et de la princesse Finé, tout semble perdu. Tout ? Non, car la légende stipule que le pays en question sera protégé par EIN ZORZIERE, YA ! Chacun comprendra alors que cet animé, en peu de mots, c’est : Sorcière chevauchant un canon antiaérien et combattant des Stukas dans les Alpes.
Il n’y avait AUCUNE chance que ça ne me plaise pas.
Alors, bon, soyons objectif : la série a les défauts de ses qualités : l’intégralité du pognon a été déversé dans les scènes ou la fameuse Izetta fait la bagarre contre les méchants. Elle virevolte, pirouette, lance des sorts dans un extraordinaire ballet aérien trop rare dans la japanime. PAR CONTRE, toutes les autres scènes, c’est des diapositives qui font tiep. Je comprends parfaitement le parti-pris : quitte à avoir pas trop de pognon et une sorcière antinazie à animer, autant mettre le paquet sur cet aspect précis.
So far, je vous le recommande très, TRES chaudement, et vous demande de manière autoritaire de passer sur les aspects cheaps pour vous concentrer sur les 5 à 7 minutes consacrées à Izetta à chaque épisode. Vous en prendrez plein les mirettes, et vous me remercierez après.

Afficher l'image d'origine
Tût-tût

Euphonium Kakedasu Monaka (aka L’EPISODE DES GROS NULS DE LA TROMPETTE)

Afficher l'image d'origine

Je suis impardonnable, je n’ai pas encore commencé la saison 2 d’Euphonium alors que je saoule la Terre entière avec Euphonium (souvenez vous : le plus bel animé de fanfare du monde). MAIS, j’ai regardé l’épisode 14, qui fait le lien entre les deux saisons, et surtout raconte la fin de la saison 1 du point de vue des GROS NULLOS qui sont recalés et qui cirent le banc pendant que leurs amis essayent de gagner la bagarre de musique.
C’est mieux quand c’est pas moins qui raconte. Episode un peu anecdotique, mais c’était sympa quand-même.

Afficher l'image d'origine
haha grosse nulle

 

A LA POUBELLE

Bon, ce mois-ci, on est sage, on ne droppe pas les animés, on est courageux, on s’accroche même aux trucs un peu nunuls, je ne dis donc au revoir qu’à Magi, même si je pense que Bernard-Jou va le rejoindre assez vite dans le vide-ordure de l’oubli.

 

CONCLUSION

Mes recos pour ce mois-ci sur les animés diffusés en ce moment : Keijo !!!!!!!!, Izetta (au moins pour ses scènes de bataille époustouflantes) Mobile Suit Gundam Iron Blooded Orphans 2 (si vous avez aimé la première saison), Keijo !!!!!!!!, Euphonium 2 (si vous avez un tant soit peu d’amour en vous), mais surtout Keijo !!!!!!!!

Mes recos pour les trucs plus anciens : Yout Lie In April et Sakamoto Desu Ga et Dagashi Kashi (encore), Assassination Classroom (j’ai été SI snob), Sekko Boys (c’est VRAIMENT drôlatique) Arslan (mais vous pouvez lire le manga, c’est pareil), Cheer Danshi (j’adore les Majorets©), et le délicieux et doux Amaama to Inazuma.

Je pense que d’ici le mois prochain, j’aurais exploré un peu plus la saison en cours.

En attendant, tous mes articles weeb sont là. My Anime List ici.

Afficher l'image d'origine

Keijo. Majorets.

3 réflexions au sujet de « Animés d’Automne : OKTOBERFEST »

  1. Je maintiens que Nisekoi c’est juste Love Hina en moins bien, qui était maison Hikkoku en moins gnagnan. C’est dire si c’est original (et j’ai pas parlé de Love&Collage et autres clones harems). Bon j’ai quand même tenu 13 volumes avant de me dire que si ça se faut il faudra le double avant la révélation, et qu’en plus ça allait tourner au ToLoveRu 😐

    Sinon Euphonium ça a l’air cool (ça me rappelle K-On sur le principe) et en plus en tant qu’ancien tubiste ça me parle. Mais j’attendrai le manga.

    J'aime

    1. Euphonium et K-On, à part que c’est de la musique en milieu scolaire, c’est à peu près autant le même délire que Noritaka et Coq de Combat. Dans un cas t’as un truc un peu moche mais joyful, et dans l’autre un truc hyperréaliste et très intense.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s